Corbières Rouge " Classique " 2018 Ch. Ollieux Romanis

2018

Origine
France / Languedoc Roussillon
AOC
AOC Corbières
Cépage
40% carignan, 30% grenache, 30% syrah
Température de service
16°C
Potentiel de garde
4 ans dans une bonne cave
Accords
Puissance
10,43 € TVAC
En stock

Paiement sécurisé

  • Frais de livraison: 7,99€
  • Livraison gratuite à partir de 300€
  • Livraison garantie anti-casse
  • Cette cuvée classique en AOP Corbières est constituée de carignan, de grenache et de syrah, cépages cultivés sur des vignes âgées entre 30 et 60 ans. Les rendements sont de 35 hectolitres à l’hectare. Le sol rouge méditerranéen présente du Poudingue sur grès. Résultat : une cuvée pleine de charme et de gourmandise !
  • Cette cuvée rouge pourpre, chaleureuse et ensoleillée, exprime les arômes de petits fruits sauvages comme la framboise et le cassis. En bouche, la générosité, la complexité, joliment charpentée, sont de mises. La finale est marquée autant par la délicatesse et la persistance, que par la fraîcheur.
  • Château Ollieux Romanis

    Château Ollieux Romanis

    Ici, au sud-est du massif du Pinada, commence l’aventure en 1868. Aujourd’hui, le Château Ollieux Romanis inspire à l’équipe un plaisant mélange de sérénité et d‘exigence. La maturité induit l’épanouissement. Certaines cuvées ont été pensées dans les années 80 par Jacqueline et depuis reproduites, dans cette quête incessante de plus de pureté, de plénitude et de vivacité, en quelque sorte l'élégance. 

    UNE DISTINCTION QUI S’IMPOSAIT  COMME UNE  EVIDENCE 

    Arrivé sur la propriété familiale en 2001, après plusieurs années d’exploitation, Pierre Bories souhaite faire émerger les réelles différences existant entre les propriétés, pourtant très proches, dont il a la charge. 

    L’heure de la maturité, le moment où les personnalités s’affirment. 

    Au départ, il y a le Château Ollieux Romanis que François et Jacqueline Bories achètent à la marraine de Jacqueline en 1978. 

    Pierre.jpg

    Alors qu’ils avaient déjà tracé leur carrière, à 30 ans, ils choisissent de devenir vignerons. Jacqueline, mère de trois enfants, est l’une des premières femmes à vinifier en Languedoc - une vraie passion qui la lie à cette terre où elle a grandi - tandis que François continue d’exercer sa profession de notaire tout en s’occupant des importants travaux de restructuration. 

    En 2001, Pierre Bories vient aider ses parents pour la commercialisation. Il a tout juste 29 ans. Entier et passionné, il ne quittera plus sa terre des Corbières qu’il affectionne au point d’en devenir expert et ambassadeur. Quand l’occasion se présente, il acquiert de nouveaux vignobles, à condition qu’ils soient toujours sur cette même terre, toujours différents et… toujours validés par le banquier. En 2006, la propriété voisine, Château Les Ollieux, est à vendre. Une opportunité que la famille Bories ne peut laisser passer. Elle lui permet de réunir les deux propriétés qui avaient été divisées par le jeu des successions et de constituer un patrimoine de 150 hectares. 

    LE MASSIF DU PINADA,  AU COEUR DU CRU BOUTENAC 

    Ollieux Romanis, sud/sud-est, sur le flanc du massif du Pinada… 

    Les vignes se nichent à environ 180 m d’altitude sur ce massif qui sent bon la garrigue : thym et romarin côtoient olivier, chêne vert, pin, arbousier, genévrier… Le relief est formé d’une succession de collines tempérées par le Cers, un vent fort et sain de nord-ouest, et par les vents humides venus de la mer. Ce climat typiquement méditerranéen se caractérise par un été chaud et sec, de rares pluies mais prévisibles, un hiver relativement doux. La majeure partie des sols est constituée de molasses du Miocène. Peu fertiles, bien drainés, chargés en galets roulés, en grès et en éléments siliceux, ils favorisent un enracinement profond des ceps. 

    paysage-ollieux-romanis.jpg

    DES CEPAGES QUI « TRANSPORTENT » LE TERROIR DE BOUTENAC 

    Le Carignan, principal « transporteur » du terroir de Boutenac… 

    Les carignans les plus jeunes ont à peine 50 ans, les plus vieux près de 100 ans. La première parcelle, toujours en production, a été plantée en 1896 au coeur de la Coumbe Romani, laquelle a donné une partie de son nom au Château Ollieux Romanis. 

    Dans la famille Bories, on aime beaucoup ce cépage. Jacqueline Bories a toujours refusé de l’arracher à une époque où tout le monde voulait l’éradiquer. L’histoire lui a donné raison. Plus personne ne conteste que le carignan a choisi le terroir de Boutenac et que le terroir de Boutenac a adopté le carignan. 

    Pierre Bories explique : « À partir de sols bien travaillés, il est évident que le vin transporte quelque chose de plus. Cela, quel que soit le cépage. En bon paysan, un vigneron a besoin de produire. Il ne s’agit pas de parler de quantité, mais de qualité. Et le carignan transmet bien plus que d’autres cépages. Millésime après millésime, jamais il ne nous déçoit. Il supporte aussi bien l’humidité que la sècheresse. Il résiste à tout. C’est pour ça qu’on l’aime ». 

    Plus d'infos

  • Viandes blanche et rosée. (volaille, veau, porcelet), fromages à pâte molle, charcuteries