IGP Méditerranée Rouge 2018 " Cadet de la Bégude " Domaine de la Bégude

2018

Origine
France / Provence
Cépage
35% Mourvèdre, 35% Grenache, 30% Cinsault
Température de service
16°C
Potentiel de garde
8 ans dans une bonne cave
Accords
Puissance
15,12 € TVAC
En stock

Paiement sécurisé

  • Frais de livraison: 7,99€
  • Livraison gratuite à partir de 300€
  • Livraison garantie anti-casse
  • Domaine de la Bégude

    bouton-video-Pascal.jpg

    Le Domaine de la Bégude

    Vaste territoire de 500 hectares, dont 30 hectares de vignes, tel un balcon aérien sur la Grande Bleue, au sommet de l'appellation Bandol, balayé par le mistral.  Sous le manteau protecteur de la montagne de la Sainte Baume, les vignes sont réparties telle une mosaïque en 55 parcelles au coeur d’une garrigue parfumée. De cette hauteur, la vue s'étend au loin vers la baie de La Ciotat et le large. L’air marin tempère continûment ce terroir à la rocailleuse beauté.

    Domaine+de+la+Begude-14.jpg

    L’histoire de ce domaine est millénaire. Situé le long de l'ancienne route entre Marseille et Toulon, la Bégude était une halte pour la nuit au nom prédestiné : "Beguda" en provençal signifie la boisson ou le lieu où l'on boit ! Ce lieu servait autrefois de refuge car sur cette route sévissait celui que l'on appelle le Robin des Bois provençal, Gaspard de Besse. Quant au chai de vieillissement, il est en réalité l'ancienne chapelle du 7ème siècle de la seigneurie de Conil, Guillaume Tari, 7ème génération de vignerons, élevé au Château Giscours à Margaux, est tombé amoureux de ce terroir exceptionnel, entre mer et montagne. Il a proscrit dès son arrivée en 1996 toute intervention brutale, désherbants, pesticides et engrais chimiques et a privilégié les façons culturales saisonnières, notamment les labours et les vendanges manuelles. Le domaine est à ce titre certifié en agriculture biologique. Il y vinifie des vins de garde, sans artifices, hors mode, purs reflet du terroir et de la personnalité du millésime

    La Philosophie

    “ Il n'est pas besoin d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer. ”

    La Gloire de mon père - Marcel Pagnol - 

    Plus d'infos