Château Haut Bergey

Le Parcours

Les origines du Château Haut-Bergey remontent au XVème siècle. Procédant au regroupement de terres, les seigneurs de La Louvière et d’Olivier donnent naissance à un nouveau fief, le mayne de Ponteil, qui constitue le noyau initial de Haut-Bergey. A proximité de l’emplacement actuel du château, se dressait sous l’Ancien Régime la maison noble de Ponteil. De siècle en siècle, la propriété appartient à des Conseillers du Roy et à des négociants bordelais qui en font leur demeure et poursuivent l’activité viticole.

C’est au milieu du XIXème siècle qu’est édifiée l’élégante maison de maître que l’on connaît aujourd’hui. Bien que la culture de la vigne bénéficie à cette époque d’une conjoncture favorable, le domaine se transforme peu à peu en un lieu de villégiature. Il faut attendre 1957 pour que la viticulture y soit réintroduite. La propriété recouvre en quelques années des dimensions plus amples, et l’acquisition d’une partie de l’exploitation voisine de Bergey lui permet de signer son renouveau en adoptant le nom de « Château Haut-Bergey ».

Le Terroir

Le morcellement du terroir offre une grande diversité de sols (graves, sables, argiles) et d’expositions, permettant l’implantation de l’ensemble des cépages emblématiques de Bordeaux.
Le vignoble du domaine se compose de 6 îlots implantés au cœur de la commune de Léognan, sur les croupes graveleuses dessinées par l’ancien lit de la rivière traversant le village, l’Eau blanche.

41 hectares de vignes d’une moyenne d’âge de 20 ans composent le vignoble du Château Haut-Bergey. Certaines parcelles atteignent 60 ans