En pleine croissance sur les marchés depuis plusieurs années, les offres de vins rosés se multiplient et il est souvent difficile de faire son choix parmi une myriade d’appellations et de styles.

1) Choisir son rosé par rapport à sa couleur

Un des principaux critères de choix des amateurs (et il s’agit du seul type de vin pour lequel c’est le cas) reste la couleur. Du rosé très pâle aux couleurs plus intenses, celle-ci varie fortement d’une cuvée à l’autre. Comme on dit, les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas.

Attention cependant, si celle-ci peut donner quelquefois une indication quant au style de vin, il ne s’agit en aucun cas d’une généralité.

Comme pour les vins blancs et rouges, la couleur évolue au fil des années, et s’oriente avec le temps vers une teinte saumonée à reflets orangés.

D’où l’intérêt de bien se faire conseiller et/ou de déguster afin de trouver le rosé qui vous convient, ou qui conviendra pour votre plat.

Vins-Roses-couleur.jpg

2) Choisir son rosé par rapport aux arômes

Les principaux arômes que l’on va retrouver dans le rosé sont généralement les arômes de fruits rouges et noirs frais, à un niveau de maturité différent selon les cuvées (de la groseille encore verte à la confiture de cassis).

Mais attention, le vin rosé n’est pas toujours uniquement sur des notes de fruits, on peut retrouver une certaine complexité avec des notes minérales, florales, épicées, voire boisées si les vins ont été élevés en barrique.

Voici quelques exemples :

Photos-bouteilles-Roses.jpg

Vin sur le fruit :

IGP du Périgord Rosé " Ter ' Raz " Château Le Raz

Découvrir

Vin fruité, minéral :

Sancerre Rosé 2018 D. Eric Louis - Cellier de la Pauline

Découvrir

Vin avec des notes florales :

Espagne Navarra Rosé 2018 Senorio de Sarria " Garnacha & Graciano "

Découvrir

Vin avec des notes d’épices : 

Maroc Rosé " Première de Baccari " 2018 " Collection Exclusive N°3 " Domaine de Baccari

Découvrir

3) Choisir son vin rosé par rapport à son style gustatif et à sa structure

Là aussi, une différence se marque entre les différents vins. D’une bouche légère à une bouche plus massive et plus riche, plus sucrée ou avec plus d’acidité, chaque bouteille aura sa tendance avec quelquefois un positionnement à cheval entre les différents styles.

Vins-Roses-service.jpg

Nous pouvons dégager trois grandes tendances :

Les rosés fruités, avec un peu de sucre résiduel, convenant parfaitement à l’apéritif ou sur des préparations asiatiques ( IGP du Périgord Rosé " Ter ' Raz " Château Le Raz )

Les rosés secs, vifs, minéraux, comme, certains rosés de Provence ( Côtes de Provence Sainte Victoire Rosé 2019 Mas de Cadenet ) ou de Loire ( Reuilly Rosé 2018 " Gris Gris " Celliers de la Pauline / Eric Louis )

Des rosés vineux, structurés, plus massifs et riches que les précédents comme les rosés de Tavel ou de Bandol

4)  Choisir son vin rosé par rapport à son plat

A l’apéritif, et surtout en période estivale, privilégiez des rosés fruités, vifs, rafraichissants comme le rosé de jardin du Domaine Jérémie Mourat ou plus fruités avec un peu de sucre résiduel comme la Grange Bertholet rosé

Sur les préparations de viandes blanches grillées, on choisira un rosé fruité, un peu plus gras, assez complexe et élégant comme des grenaches en Provence ou en Languedoc

Sur les préparations de poissons grillés, ou des préparations plus complexes, tel un saumon au fenouil, on envisagera des beaux rosés de gastronomie, à l’instar des Baux de Provence rosés ou du Luberon

Pour les préparations de viandes rouges et rosées goûteuses, par exemple des côtes d’agneau ou un filet de bœuf, les vins riches et plus massifs comme les Tavel et les Bandol seront privilégiés

Comme dit précédemment, les rosés avec un peu de sucre résiduel tel l’Anjou rosé du Château du Breuil se marieront parfaitement avec les plats asiatiques.

Vins-Roses-BBQ.jpg

5) Combien de temps conserver le vin rosé ?

Généralement, le rosé s’apprécie dans la jeunesse et se conserve 2 à 3 ans après la mise en bouteille. Quelques exceptions cependant avec des grands rosés de Provence ou du Rhône qui se bonifieront lors d’une garde de 2 à 5 ans.

6) A quelle température servir le rosé ?

En grande majorité, les rosés se servent frais entre 6 et 8 °C. Quelques exceptions, une nouvelle fois, avec les grands rosés de repas (Conseil malin : sur la terrasse, utilisez un refroidisseur, une sorte de petit manteau à mettre au congélateur au préalable et couvrez la bouteille pour qu’elle garde sa fraîcheur jusqu’à la dernière goutte).

Pour vous aider dans votre choix, et découvrir les différents styles de rosé, vous avez la possibilité de commander la BOX "6 nuances de Rosé"

vignettes-Box-Roses.jpg

Découvrir les conseils de Pascal & Aristide en vidéo : 

 Logo-cave-Sommeliers@Home.jpg